Atelier pratique sur les soins des pieds !

21 janvier 2009

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON

Chercher uniquement dans des sites web de santé HONcode de confiance :



Un convertisseur
franco-suisse !

 

 

Marie-Noëlle Cerutti-Radi, nouvelle infirmière auprès de l'AGD
propose cet apres-midi devant une douzaine de personnes
un atelier sur les soins des pieds.

Quelques notions sont à retenir :

1. Les pieds des diabétiques sont fragiles. Il faut donc en prendre soin.
Le «pied diabétique» représente l’ensemble des pathologies entraînées par les complications vasculaires neurologiques et infectieuses au niveau du pied.
Le diabète entraîne une atteinte vasculaire (artères) et neurologique (nerfs) qui fragilise les pieds.
Les complications du diabète peuvent être évitées par une bonne observance du traitement,
une bonne hygiène alimentaire et de vie.

Afin de savoir si vous pouvez vous blesser sans ressentir la douleur, le médecin effectue au moins
une fois par an des tests de sensibilité. Elle entraîne une insensibilité des pieds au contact avec le sol
ou la semelle des chaussures. Le diabétique ne perçoit plus la présence d'un corps étrangers
dans les chaussures.
- Sensibilité superficielle
grâce à une comparaison des perceptions entre la plante du pied et la paume des mains, les objets
piquants et non doux.
- Sensibilité profonde
Elle renseigne le cerveau sur la position des membres, des pieds, des orteils, sans avoir à les
regarder, et de percevoir les vibrations et les pressions. Le médecin appose un diapason posé
sur les orteils, les chevilles, les genoux et les articulations des mains.
- Sensibilité à la douleur
L'atteinte de cette sensibilité entraîne une diminution de la perception de la douleur provoquée
par une cause externe. L'atteinte des nerfs peut également provoquer des crampes et/ou des
douleurs, une insensibilité des pieds à la douleur de cause externe (petit caillou dans la chaussure)
ou une douleur dans le pied ou le mollet (sans cause externe visible).

2. Les soins quotidiens
Après avoir examiné ses pieds chaque jour, vous allez les laver.
Il est important de contrôler la température de l'eau avec un thermomètre ou le coude (30-35°C)

Ce lavage ne doit pas durer plus de 5 minutes pour ne pas ramollir les peaux mortes.
Un bon séchage des pieds est primordial tout particulièrement entre les orteils avec un papier
absorbant. Ne pas utiliser du coton qui peut laisser des dépôts, ni les sécher avec un sèche-cheveux
car vous risquez de vous bruler. Les mycoses prolifèrent facilement entre les orteils humides.

Chaque semaine vous limez droit les ongles des orteils et ne recoupez pas les coins.
Pour cela vous utilisez exclusivement une lime en carton qu'on peut acheter dans toutes les
grandes surfaces. Laissez aux pédicures/podologues l'usage d'appareils plus sophistiqués,
qui mal utilisés peuvent vous blesser

3. Les petites blessures
Si vous avez de la peau dure sous le pied, de la corne ou des fissures, il est nécessaire d'en
prendre immédiatement grand soin. Si vous pouvez entretenir au quotidien vos pieds, les petits
bobos doivent être traités par un professionnel de santé.

- Ne traitez pas les oeils de perdrix par vous-même. Le danger de vous couper (certains utilisent
la lame de rasoir ou le couteau suisse !) est trop important.
- N'utilisez jamais de coricide ou de produits miracle pour enlever les verrues, vous risquez de
provoquer une lésion profonde
- Ne laissez pas les mycoses s'installer. Avant d'appliquer par vous-même du talc ou tout autre
poudre, il est important de montrer la zone infectée à un dermatologue qui vous donnera le bon
produit. En séchant bien vos pieds après la douche et la piscine, vous minimiserez les risques.