Café-rencontre

Mercredi 29 avril 2009

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON

Chercher uniquement dans des sites web de santé HONcode de confiance :



Un convertisseur
franco-suisse !

 

 

Les giboulées d'avril n'incitent pas à la sortie du home sweet home. Néanmoins un petit groupe
de personnes s'est réuni autour d'un café ou d'un thé pour parler du diabète.

Le premier thème abordé est lié à l'automédication. Est-ce que la prise de compléments riches
en minéraux et oligo-éléments est bénéfique aux diabétiques ? Si certains écrits parlent des bienfaits
du chrome, par exemple, Anne-Marie Christeller indique qu'il est toujours préférable de consommer
des aliments qui en contiennent. C'est le cas du foie de veau, des brocolis, des haricots verts, des
céréales entières, des graines et des noix, des pommes de terre et de la bière.

Le second thème concerne les vitamines... Anne-Marie Christeller explique qu'on sépare les vitamines
en 2 groupes : les vitamines hydrosolubles (solubles dans l'eau) et les vitamines liposolubles
(solubles dans les graisses).
Les vitamines liposolubles (A, D, E, K) sont absorbées avec les graisses et, comme celles-ci,
sont stockables dans l'organisme. À l'inverse, les vitamines hydrosolubles, comme les vitamines
B et C, (à l'exception de la vitamine B12) ne sont pas stockables et les apports excédentaires sont
éliminés par la voie urinaire.
Marie-Noëlle Cerutti-Radi, l'infirmière de l'association indique qu'on peut craindre le surdosage des
vitamines liposolubles. Elle insiste sur le fait que l'automédication peut être dangereuse et qu'il est
indispensable d'en informer son médecin et de faire un bilan sanguin avant de prendre ces
compléments alimentaires.

Le troisième thème de la réunion concerne le tout nouveau lecteur de glycémie du laboratoire
Roche, l'Accu-check Mobile qui ressemble beaucoup au Compact plus que nous utilisions en
Suisse auparavant.

Contrairement au barillet de 17 bandelettes contenu dans l'ancien appareil, celui possède une cassette
qui contient un film sur lequel ont été placés 50 tampons pour effectuer les tests. L'avantage est donc
de ne plus avoir de déchets à jeter.
Par ailleurs l'autopiqueur intégré (mais débrayable) a une cartouche
de 6 lancettes. Un bon système pour une grande liberté. Nous en profitons pour contrôler sur place notre glycémie.

Nous terminons ce café-rencontre en parlant des relations entre médecins et patients : un sujet qui
mériterait toute une réunion.

Nous nous retrouverons avec plaisir dans un mois.